Faire une réservation

Free Wifi
  • hotel avenue opera

Historique

D’une Histoire……

Qui est Edouard VII ?

Albert Edouard de Saxe-Cobourg-Gotha, fils de la reine Victoria et du Prince Albert, né le 9 novembre 1841 au palais de Buckingham, a été surnommé « Bertie » jusqu’à sa mort le 6 mai 1910. Lorsque la reine Victoria mourut le 22 janvier 1901, Albert Edouard choisit de régner sous le nom d’Edouard VII. Avant son accession au trône, Edouard porta le titre de Prince de Galles et fut le deuxième plus long héritier au trône de l’histoire de la monarchie britannique, après son arrière arrière petit-fils, le Prince Charles, prince de Galles actuel.

Grand amoureux de Paris, Edouard VII alors prince de Galles fait de l’hôtel Edouard VII sa demeure parisienne pour explorer la ville, admirer la vue imprenable des balcons sur l’Opéra Garnier où il aimait s’y étourdir et rencontrer les grands de ce monde.

Homme raffiné et élégant, grand amateur de mode, nous lui devons aujourd’hui le costume trois pièces qui fut créé à Paris spécialement à sa demande. Edouard VII vouait une admiration sans fin aux cantatrices et aux actrices. Parmi ces nombreuses conquêtes, les plus célèbres sont la talentueuse comédienne française Sarah Bernhardt, la grande cantatrice australienne Melba Helen Mitchell et la courtisane Alice Keppel sa dernière maîtresse qui fut invitée sur son lit de mort par sa femme Alexandra. Alice Frederica Keppel, est l’arrière-grand-mère maternelle de Camilla Parker-Bowles.

L’hôtel Edouard 7 construit en 1877 dans le plus pur style haussmannien, rend ainsi hommage au fil des siècles à son illustre hôte. Tout comme les autorités françaises qui ont décidé après sa mort de créer la place Edouard VII en son honneur à quelques pas de l’hôtel et d’ériger une statue équestre à sa gloire (le sculpteur, Paul Landowski, fut choisi sur concours) face au célèbre théâtre éponyme qui ouvrira ses portes quelques temps après.

Cette reconnaissance par les autorités avait pour but de mettre à l'honneur le principal acteur de l'entente Cordiale (accord qui réconcilie l'Angleterre et la France en 1904) et aussi rendre officieusement hommage au plus français des souverains britanniques qui était très populaire auprès des parisiens et aimait tant le quartier. Edouard VII, cet illustre homme de goût serait ravi de revenir aujourd’hui dans cet hôtel de caractère et ainsi découvrir le bel hommage qui lui est rendu par cette création couture unique…

Un Concept……

La rénovation de l’Edouard 7 fait l’objet d’une démarche conceptuelle unique dans le monde hôtelier. En effet, il s’agit de la réalisation d’une collection thématique Couture, où chaque lieu est pensé comme une silhouette à habiller et cela à partir de l’étude minutieuse de la personnalité d’un homme Edouard VII : sa vie, son histoire, ses voyages, ses amours.

La force dégagée par cette création vient de cette rencontre inattendue entre un homme :

Edouard VII et une femme, créatrice en chapeau, Marina Bessé.

Toute la réalisation tourne autour de 4 mots clés, inspirés de la personnalité d’Edouard VII :

Audace, Séduction, Caractère, Théâtralité

La fusion de ces 4 mots donne un résultat d’une élégance incroyablement chaleureuse. Dès l’entrée de l’hôtel, nous plongeons dans l’univers d’Edouard VII, le rez-de-chaussée étant l’étage de l’homme, le comptoir arrondi de la réception se lit comme le haut de forme d’Edouard VII, les murs son manteau, le bar sa ceinture … Nous sommes au cœur de l’histoire qui va être racontée par la suite dans les 3 derniers étages de l’hôtel.

En 2012, Christophe Daudré a poursuivi la métamorphose de l’Hôtel Edouard 7, unique hôtel 4 étoiles avenue de l’Opéra, avec une nouvelle collection de chambres, tout en inscrivant l’hôtel dans cette alliance franco-anglaise chère à Edouard VII mêlant l’élégance contemporaine à la Française à un esprit très British. Cette rénovation a pour thème l’entente cordiale qu’a si bien défendue le Roi Edouard VII entre l’Angleterre et la France. Influencé par sa situation idéale, à deux pas de l’Opéra Garnier, Christophe Daudré a su trouver le fil conducteur entre modernité et style traditionnel en conservant l’élégance à la Française style Edouard 7 alliée à un design contemporain. Il s’est inspiré du savoir-faire qu’appréciait tant le roi Edouard 7. Les nouvelles chambres ont été magnifiées par des éléments décoratifs, des détails bleus canard, taupe, des matières contemporaines qui participent entièrement à un agencement plus significatif de la décoration d’une pièce. Un mélange de style XIX ème (avec des broderies) ainsi que des éléments contemporains comme des bureaux en verre, dessinés par Christophe Daudré lui-même.

Cette nouvelle collection propose des nouvelles chambres telles de véritables petits « bijoux ». Chaque hôte entre alors dans un écrin de velours et de couleurs qui apporte chaleur et le transporte dans un espace cosy et chic. Les invités seront accueillis dans une atmosphère très Couture, restant fidèle à l’identité de l’hôtel.

On y découvre des dentelles revisitées sur certains mobiliers, des peintures sur les rideaux dissimulant un clin d’oeil féminin - masculin, des matières en transparence comme le verre, une meurtrière d’un bleu profond, des notes poétiques du XIXème... Il se dégage une certaine sensualité, un œil « indiscret » aux chambres.

La dissimulation d’espaces et de recoins tels que le walk in dessing, l’apparition d’une niche murale haute en couleur, la porte coulissante translucide donnent cette note féminine, cette touche d’impertinence chère à Edouard 7.

Le bleu profond s’immisce dans les espaces et mobiliers, au détour d’un fauteuil en velours, sur une suspension nuage et offre à tous les invités une chaleur et une douceur de vivre, pour apprécier le moment d’une parenthèse parisienne.

Les associations de matières comme le mur capitonné, les créations stylisées de mobilier par Christophe Daudré, l’association d’accessoires telle que le siège Prince de Galles, les tapis cachemire, les notes poétiques inscrites sur les murs apportent une note ingénieuse et subtile au style de cette nouvelle collection.